Nous voyons de la manipulation, là où nous devrions y voir une opportunité d’évoluer.
Nous sommes tous empreints de manipulation par nos peurs non visibles.


Accuser l’autre de manipulation c’est faire le jeu de la victime qui pour ne pas récupérer sa responsabilité demande à l’autre de l’épargner.
Nous sommes tous de grands manipulateurs. Le premier que nous manipulons, c’est nous-même pour enfin pouvoir manipuler les autres de bonne foi.


Cette manipulation peut prendre diverses formes, de la demande d’être libéré à la demande d’être rassuré, il n’y a pas de grandes différences. Chaque demande et chaque promesse est une contrainte que l’on donne et que l’on reçoit. Alors oui, tout est manipulation.


La seul façon de pouvoir évoluer, est bien entendu notre positionnement face à la vie et à notre potentiel d’autonomie.

De la manipulation à la liberté

Nous avons tous envie de partager notre intimité avec un ou une autre.
Sommes-nous capable de poser nos problématiques de vie non réglé sans demander à l’autre de les prendre en charge?  Pouvons-nous accepter d’être rejeté ou abandonné par l’autre parce que nous ne voulons pas rentrer dans le triangle infernal du sauveur, bourreau, victime?
Il en faut du courage pour accepter la solitude du chemin qui mène à l’autonomie.
Partager avec un ou une autre, ce n’est pas lui enlever la responsabilité de se tromper, sinon il ou elle nous l’enlèvera à son tour.

La manipulation positive


Nous devons apprendre à faire avec nos peurs et avoir la volonté de les transcender pour réussir l’Alchimie intérieure du bonheur.
Il est rare que nous soyons capables aujourd’hui de pouvoir récupérer face à la personne que nous avons choisi pour partager notre vie, la responsabilité de nos problématiques.
C’est une des nombreuses raisons qui poussent les gens à rentrer en thérapie.


Pouvoir élaborer un projet de communication positif avec l’autre sans rentrer dans la manipulation inconsciente, demande de prendre du recul.
Parce que j’ai observé mes ombres manipulatoires, parce que j’ai pris le temps de poser l’acceptation de ce qui est pour en faire une oeuvre positive, je prends aujourd’hui conscience des mécanismes inconscients que nous mettons en place pour dissimuler nos peurs.


Le rôle du thérapeute n’est pas de savoir pour vous, mais de comprendre pour lui les mécanismes qui poussent à refuser les possibilités d’évolution.

Parce que ce chemin est pour moi une raison de vivre et d’évoluer, j’en ai fais une passion et mon métier. Si vous aussi vous voulez être accompagné sur ce chemin contactez-moi


Voir dans l'annuaire - Voir dans l'agenda


Recevez les clés du bien-être

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les clés et les conseils des professionnels du réseau Zone de bien-être.

BRAVO ! Vous recevrez très prochainement les premiers conseils et informations.

Pin It on Pinterest