Qu’est ce que le quantisme, l’éveil quantique, la thérapie quantique ? Tant de questions que l’on peut se poser… Ce pourquoi, je vais vous délivrer ma Vision du Quantisme, en plusieurs articles…
Voici le premier!

Souvenirs d’Adolescence…

Je ne me souviens plus très bien quel âge je pouvais avoir, peut-être l’âge d’un adulte en devenir…

C’était un soir, alors que je sortais de ma chambre à coucher tout en discutant avec l’ami de ma mère que j’entendis pour la toute première fois parler de physique quantique, d’énergie quantique, ce qui m’interpella immédiatement. J’ai encore, aujourd’hui, la vision de mon index sur l’interrupteur de ma chambre qui éteint la lumière, la vision de la tapisserie blanche, papier crépis peint de blanc, le chambranle en chêne de la porte… Toutes ses sensations, les odeurs alors que je refermais la porte, accompagné de cet ami, afin de nous diriger vers la cuisine pour aller dîner.

 Vous dire l’origine de cette conversation, j’en suis incapable, cependant je me souviens de cette question, et de ce qui s’ensuivit.

« Peux-tu m’expliquer ce qu’est la physique quantique, lui demandais-je,

– Vois-tu, Frédéric, je suis un passionné de cela, je lis beaucoup, et de mes lectures, personne n’a encore su, ni pu dominer l’Energie Quantique.

– Ah bon, mais pourquoi donc cela, et qu’est-ce que l’énergie quantique ?

– Pourquoi cela ? Et bien, imagines un instant ce pourrait être une énergie d’une telle puissance, qu’elle serait infiniment plus puissante qu’un éclair, que la foudre. Une sorte d’énergie, indomptable…

– Haaa…

– Vois-tu, c’est comme une énergie unique, qui se trouve dans toute chose, d’une puissance incomparable. Et celui ou celle qui arrivera à la maîtriser pourra devenir un maître du monde. 

– C’est à ce point-là ?

– Oui, imagines un instant la foudre lorsqu’elle touche le sol. Imagine alors un physicien qui découvrirait comment en récupérer l’énergie, cette énergie invisible, et ce même scientifique de découvrir comment la stocker, la répartir, la faire évoluer. La capacité qu’aurait cette personne, comme toi tout à l’heure lorsque tu as appuyé sur l’interrupteur, de libérer tout ou partie de cette énergie, de l’orienter en ce qu’il veut pour ce qu’il veut… 

– Oui donc en gros, il y a des scientifiques qui cherchent à comprendre une énergie invisible, comment la découvrir, la connaître, la capturer car elle est invisible, impalpable, mais pourtant existe, c’est bien cela ?

– Oui, c’est un peu ça, mais pour tout comprendre, il te faudrait être un de ces scientifiques »

Sur ce sujet, ce furent-là ses dernières paroles, alors que nous prenions place autour de la table, avec ma mère pour dîner.

 

Souvenirs, souvenirs…

 

Cette nuit-là, et les suivantes, pour m’endormir, je m’imaginais être celui qui découvrait le quantisme, cette fameuse énergie quantique invisible, et pourtant bien réelle.

 

Etait-elle dans les éclairs ?

Venait-elle du ciel, et seulement du ciel ?

Qu’était-ce, réellement ?

 

Alors, pour m’endormir, je rêvais à être dans notre demeure, une fois adulte, seul.

De l’avoir transformée.  Le vaste séjour était devenu un laboratoire de recherches. Je m’imaginais (je ne sais pourquoi) avec une blouse noire, et portant un chapeau pointu noir… travailler d’arrache pieds à cette merveilleuse découverte. Le jardin, désormais rempli de câbles de toutes sections. Je visualisais le champ derrière la maison être hérissé d’antennes, toutes les unes plus grandes que les autres, dressées vers le ciel.

 

Alors je rêvais d’être celui qui capturerait la foudre, sa toute Puissance, et son Energie.

 

Non pas pour devenir le Maître du monde, non ! Simplement d’avoir eu l’accès à quelque chose de merveilleux. Un sentiment de sérénité, une joie intérieure coulait en moi…

 

Seulement,

 

Comme dans tous rêves, il peut y avoir des pierres d’achoppement. Parfois, la foudre ne s’abattait pas sur mes antennes. D’autres fois, les câbles, ces si précieux câbles que j’avais inventés ne me permettaient pas de capturer la foudre, car ils fondaient, brûlaient, se rompaient…

D’autres fois encore, alors que j’avais su réparer les câbles qui devaient permettre à cette énergie de passer, de circuler, la puissance était-elle, que l’élément qui devait la stocker explosait, parce que trop petit, ou pas assez solide. Alors j’en construisais un autre, plus grand, plus solide.

Mais dans tous mes rêves jamais je n’arrivais à mes fins. Dans ces rêves-là, il ne m’était donné de pouvoir apprendre ce qu’était réellement cette énergie, de la capturer, de l’apprivoiser, de la comprendre…

 

Tout simplement de comprendre ce qu’était le quantisme.

 

Peu à peu, les nuits passant, j’abandonnais ce rêve éveillé d’être le Maître de l’Energie Quantique. Non. Je ne serai pas ce savant vêtu d’une blouse noire, et, portant un chapeau pointu noir qui rejoindrait Einstein au Panthéon des Scientifiques…

 

Souvenirs, souvenirs…

 

Quel âge avais-je ? Je ne sais.

 

Que savait cet ami ? je ne sais, et ne le saurai jamais, comme ce qu’il avait voulu me faire comprendre. Et pourtant, avec un tout autre regard, ses métaphores étaient -quelque part- porteuses d’un message, d’une substance, d’une substantifique moelle…

 

… Celle du UN …

 

 

( à suivre )…

Lisez la suite: Quantisme: les bancs de l’école

 

 

Frédéric-Arémis Florin

14 avril 2017.


Voir dans l'annuaire - Voir dans l'agenda


Recevez les clés du bien-être

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les clés et les conseils des professionnels du réseau Zone de bien-être.

BRAVO ! Vous recevrez très prochainement les premiers conseils et informations.

Pin It on Pinterest