Vacances, vous avez dit VACANCES ?

Quand je demande à mes clients comment ils voient leurs vacances, ils me répondent la plupart du temps « comme un moment de détente et de partage en famille« …
Loin, au bord de la mer, à la montagne, ou chez eux … Peu importe …
L’idée générale des personnes que je rencontre (parents essentiellement) est vraiment de partager des moments privilégiés ensemble, en famille.

Vient ensuite souvent la délicate question des devoirs de vacances!

J’ai commencé ce métier en tant qu’accompagnant parental à la scolarité des enfants!
Quel rôle le parent peut-il et doit-il jouer dans la scolarité ?  Le sujet des devoirs et aussi celui des devoirs de vacances fait beaucoup parler.
Chacun a son avis sur la question et je me suis intéressée à ce qui pouvait être proposé et qui aurait un double effet : stimulation des 8 intelligences (et fonctions cérébrales supérieures) et plaisir, joie de partager !

Et si les vacances en famille étaient aussi le moment idéal pour remettre les apprentissages à leur niveau

Où en sont vos enfants dans leurs apprentissages?

En général, pas de lacunes dans les premières années ! Les difficultés recensées sont plutôt de l’ordre de la méthode employée pour travailler et apprendre.

Mieux apprendre

Apprendre fonctionne -bien mieux- dans le plaisir et si des émotions positives sont présentes.

Travailler pendant les vacances

S’entraîner?… mais à quoi au juste?… De l’importance de varier les plaisirs !

  • Connaître les forces de nos enfants, (vous trouverez ici des informations sur les 8 intelligences) ; utiliser les points forts des enfants pour stimuler ce qui est nécessaire.
  • Utiliser des jeux et varier les jeux et les activités agréables pour l’enfant (et pour vous!) jeux de société stimulant la linguistique, les chiffres sudoku, l’imagerie avec bricolage en tout genre, mandalas, activité physique, chasse au trésor…
  • Apprendre SURTOUT à préparer son cerveau à travailler ! Importance de la gestion des émotions dans les apprentissages + toute la partie hygiène cérébrale (ici).
  • Cultiver leur curiosité ! Des magazines aux émissions de télé, en passant par des visites de musée, d’aquarium, à faire ensemble. et pourquoi pas sur un temps dédié à chacun des enfants de la fratrie (chacun sa spécificité, son moment dédié-rien qu’à lui…).

En tous les cas, les vacances sont effectivement prévues pour faire une pause. Pause et plaisir sont tout à fait coordonnables avec la stimulation des intelligences et des fonctions cérébrales.

🙂 Passez d’agréables vacances !


Voir dans l'annuaire - Voir dans l'agenda


Recevez les clés du bien-être

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les clés et les conseils des professionnels du réseau Zone de bien-être.

BRAVO ! Vous recevrez très prochainement les premiers conseils et informations.

Pin It on Pinterest