Lorsque l’on entame une démarche de développement personnel, on a tendance à beaucoup regarder en soi, à l’intérieur … On observe nos émotions, nos ressentis, nos pensées, nos envies, nos peurs …

On y voit beaucoup de choses mais parfois, ça coince. On ne parvient pas à comprendre ou à voir ce qu’il se passe vraiment ! Parfois, on passe complètement à côté de certaines choses car on refuse de les voir.

Mais avez-vous remarqué comme l’Humain a cette capacité à voir beaucoup de choses chez les autres ?

L’autre est le miroir de ma vie.

 

L’autre est un soi

A chaque fois que j’ai une attitude de critique envers l’autre, je me parle à moi !

A chaque fois que je me mets en colère envers une autre personne, je suis en colère après moi !

A chaque fois que je réagis de manière excessive envers l’autre,  je m’envoie un message.

A chaque fois  que j’essaie d’expliquer quelque chose à l’autre sur lui-même, je me parle à moi !

Et plus je ressens une émotion forte (colère, ressentiment, envie, …) lorsque j’échange avec l’autre, plus je vis quelque chose qui est conflictuel en moi et que je ne veux pas voir !

 

Il faut cependant beaucoup de courage et d’envie d’évoluer pour avoir la capacité de se voir en l’autre !

 

Prendre la responsabilité de nos émotions

Si je comprends et j’accepte que la personne en face de moi n’est que mon reflet intérieur, je peux alors voir ce que je n’ai pas la capacité de voir seul.

La première des choses pour avancer est de prendre la responsabilité de l’émotion qu’on ressent et de se rendre compte qu’elle est dirigée envers nous et non l’autre.

Prendre la responsabilité ce n’est pas refuser que l’autre soit concerné ! C’est accepter que l’autre a sa part de responsabilité mais que ça le regarde. La seule chose qui nous concerne, c’est la part que nous avons à travailler.

Prenons un exemple …

« Karine parle beaucoup. Gilles lui reproche de beaucoup parler, trop ! « 

En réalité Gilles est bavard et aimerais parler moins, écouter plus les autres. Mais il n’y parvient pas et le reproche donc à Karine car c’est plus simple.

Si Gilles prend conscience que Karine n’est qu’un miroir, il pourra alors s’apaiser face à elle et travailler sur lui. »

Prenons un autre exemple un peu plus complexe …

« Jean organise des stages de développement personnel qu’il propose au tarif de 500€ les 3 jours. Il remplit ses stages et est parfaitement aligné avec cela.

Elodie, coach également, propose ses stages de 5 jours au prix de 150€. Elle trouve scandaleux que Jean pratique de tel prix, trouve que c’est un voleur, qu’il manque de respect et d’éthique ! Qu’il manipule et utilise les autres, …

Elle s’énerve chaque fois qu’elle voit ses propositions ! Elle reproche aux gens de ne pas venir la voir alors que c’est moins cher …»

Et si Elodie regardait dans le miroir que Jean lui propose …

Peut-être pourrait-elle voir qu’en réalité sa colère est tournée contre elle !

Elle se trouve encore illégitime pour pratiquer des tarifs plus élevés.

Elle n’est pas à l’aise avec l’argent et a peur d’en demander.

Elle trouve injuste de ne pas gagner assez d’argent mais n’ose pas en demander plus.

Finalement elle est tellement mal à l’aise avec l’argent et les tarifs pratiqués qu’énergétiquement elle n’attire pas de nouveaux clients. Elle vibre de la peur, de la colère, de l’injustice, …

En acceptant de regarder dans le miroir, Elodie a une formidable opportunité d’évolution ! Si elle accepte de voir ce qui déclenche son émotion face à Jean, elle peut alors commencer à se transformer !

 

Du TU au JE

Il est rare que nous parvenions à voir tout cela avant de parler à l’autre ou de sentir monter la colère … Par contre il est beaucoup plus facile de faire l’effort d’observer à chaque fois ce qui a pu déclencher les émotions et en quoi cela nous concerne.

Un bon exercice pourrait-être de reformuler les phrases (pour soi-même) à la première personne du singulier : JE.

Plus vous ferez l’effort de vous observer dans vos rapports aux autres, plus vous parviendrez à voir que vous vous parlez à vous-même ! Parfois même on s’arrête presque instantanément car on se rend compte que nous sommes en train de projeter sur l’autre

Vous pouvez utiliser cela dans n’importe quelle relation … avec votre patron, en couple, avec vos amis, vos parents ou vos enfants, …

 

Vous voulez évoluer ? Vous transformer ?

Alors prenez en main votre miroir et dites-lui « Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui je suis ! »


Voir dans l'annuaire - Voir dans l'agenda


Recevez les clés du bien-être

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine les clés et les conseils des professionnels du réseau Zone de bien-être.

BRAVO ! Vous recevrez très prochainement les premiers conseils et informations.

Pin It on Pinterest